Texte à méditer :  

LE SITE DE LETTRES DU CIV

 

    c


A savoir...

Fermer EAF 2017

Fermer Ecrire pour la planète

Fermer FLE

Fermer FLS

Fermer Lectures conseillées

Fermer Les parcours d'oeuvres intégrales

Fermer Petite bibliothèque personnelle (hors grands classiques)

Fermer Remerciements

Fermer Ressources numériques

Productions d'élèves

Fermer Aventures fabuleuses de la Méditerranée

Fermer Chevaliers dans la bataille

Fermer Chevaliers et dragons

Fermer Contes de la rue Mistral

Fermer Contes à dormir debout

Fermer Copies d'élèves (2005/2006)

Fermer Copies d'élèves (2006/2007)

Fermer Copies d'élèves (2007/2008)

Fermer Copies d'élèves 2008/2009

Fermer Copies d'élèves 2009/2010

Fermer Copies d'élèves 2010/2011

Fermer Copies d'élèves 2011/2012

Fermer Copies d'élèves 2012/2013

Fermer Copies d'élèves 2013/2014

Fermer Copies d'élèves 2014/2015

Fermer Copies d'élèves 2015/2016

Fermer Copies d'élèves 2016/2017

Fermer Histoires d'Ulysse

Fermer Incipit (classe de 3ème)

Fermer Préparation (2006/2007)

Fermer Préparations (2007/2008)

Fermer Préparations 2008/2009

Fermer Préparations 2009/2010.

Fermer Préparations 2010/2011

Fermer Préparations 2011/2012

Fermer Préparations 2012/2013

Webmaster - Infos
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 2 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Retour

retour.gif

Copies d'élèves 2009/2010 - Dissertation 1ère FLS

 

Bac blanc écrit du 27.01.2010. Dissertation.

Les œuvres de fiction vous paraissent-elles le meilleur moyen pour convaincre ou persuader le lecteur ? Vous répondrez en vous référant aux textes du corpus, aux œuvres étudiées en classe ou à vos lectures personnelles.


Code des couleurs :

Introduction :


  • 1ère étape : phrase d'appel
  • 2ème étape : repérage de la problématique
  • 3ème étape : reformulation de la problématique
  • 4ème étape : annonce des thèses

Corps du devoir :
  • connecteurs logiques
  • amorce de la 1ère thèse
  • argument
  • rappel de la thèse soutenue
  • transition
Conclusion :
  • rappel des thèses du devoir
  • ouverture

 

 

Devoir de Michèle S. :

 

 

          Depuis que l’écriture existe, les hommes écrivent des œuvres pour rendre compte de leurs idées. Est-ce que les œuvres de fiction sont le meilleur moyen pour convaincre ou persuader le lecteur? Autrement dit, quel est l’intérêt et quels sont les défauts d’une œuvre de fiction dans une perspective argumentative? Dans un premier temps, il est possible de voir les avantages des œuvres de fiction et dans un deuxième temps, il est possible de voir les inconvénients.

 


 

       Tout d’abord, les œuvres de fiction sont un bon moyen pour convaincre et persuader car l’auteur peut perfectionner l’histoire racontée pour mieux illustrer et argumenter la leçon.  L’atemporalité et l’universalité ne sont présentes que dans les œuvres de fiction. Les écrivains les utilisent pour rendre la morale de leurs œuvres véridiques dans tous les lieux et à toutes les époques. Dans la pièce de Marivaux L’île des esclaves, la temporalité et les consignes sur le lieu de la pièce sont très floues. La scène d’exposition montre seulement que les personnages se trouvent sur une île. Donc, le rapport entre le dominant et le dominé, qui est le thème principal de cette œuvre, existe partout et dans tous les époques de l’Antiquité jusqu’au XXème siècle. La mise en scène de L’île des esclaves par Irina Brook, montre très bien l’aspect universel de cette pièce. L’action se fait dans les montagnes et l’époque est plutôt le XXème siècle comme le montrent les accessoires, les décors et les vêtements.  Le metteur en scène, aussi bien que l’écrivain, peut perfectionner les événements de l’œuvre de fiction en faveur de la morale de cette œuvre, et donc parvenir à convaincre ou persuader le lecteur.
        De plus, les auteurs des œuvres de fiction utilisent volontairement les coïncidences et les exagérations pour arriver à l’effet plus frappant de la leçon. Dans la fable de Jean de
La Fontaine « Les deux coqs » (in Fables) l’histoire racontée n’aurait pas été bonne pour l’illustration de la morale si le coq vainqueur n’avait pas été mangé par le vautour. Dans le roman de l’auteur russe Dostoïevski Crime et châtiment, il y a ae présence d’une exagération de la pauvreté. Cette exagération donne plus d’efficacité pour le roman et sa morale, comme aussi cette exagération de la pauvreté est une des raisons de l’intrigue principale, le crime. Les exagérations et les coïncidences volontaires permettent de perfectionner l’œuvre et sa morale, rendue ainsi convaincante.

 

 


          L’œuvre de fiction peut donc être un excellent moyen pour persuader et convaincre, mais quand l’exagération par l’auteur de son œuvre dépasse les bornes, il y a la possibilité que le lecteur ne croie plus que l’histoire racontée, qui démontre une morale, peut se reproduire dans la vie réelle. Les œuvres de fiction qui sont fantastiques, comme Manteau  de Gogol, racontent une histoire qui dépasse les limites du réalisme. Dans cette œuvre de Gogol, un homme devient un fantôme à la fin. Il est difficile de croire que cette histoire peut se reproduire dans la vie, et par conséquent, il est difficile d’accepter la morale. Dans le film L’exorcisme d’Emily Rose, la morale est que le monde spirituel existe et il faut s’en rendre compte. Même si l’histoire est fondée sur des événements réels, il est presque impossible de croire que les démons existent. On classe ce film dans le registre fantastique et la plupart de gens ne prennent pas la leçon au sérieux. Alors, les œuvres de fiction ne sont pas toujours le meilleur moyen pour illustrer la morale, l’idée.
          
De plus, les histoires racontées dans les œuvres de fiction sont parfois immorales, ce qui rend la leçon de l’œuvre perverse et elle ne peut pas être acceptée par les lecteurs. Dans le livre de l’auteur létonnien Pludonis, la morale est qu’on peut tuer les gens et qu’il faut que la loi du plus fort décide de la vie humaine. Il décrit son histoire de manière répugnante et la plupart des lecteurs pensent qu’il est même impossible de la lire. Ce n’est pas possible de justifier la morale avec une histoire tellement repoussante que beaucoup de gens ne la lisent pas. Les œuvres de fiction sont parfois très immorales et donc ce n’est pas le meilleur moyen de persuader ou de convaincre.

 


 

           Tout dépend de l’œuvre de fiction, si c’est le meilleur moyen de persuader et de convaincre ou pas. C’est un bon moyen si l’œuvre de fiction ne dépasse pas les limites du réalisme, en revanche quand il est difficile de percevoir l’œuvre, il est aussi difficile d’être persuadé ou convaincu par elle. Comme l’œuvre de fiction peut être un bon moyen, les biographies, les articles de journaux et les livres d’histoire sont aussi faits pour convaincre et persuader.

 


 

 

 

Michelle S. (Lettonie), 1ère FLS, lycée international de Valbonne Sophia-Antipolis, janvier 2010. (EAF juin/juillet 2010 : écrit : 10/20 ; oral 19/20).



lettonie.jpg


Date de création : 07/03/2010 @ 12:21
Dernière modification : 25/01/2011 @ 16:51
Catégorie : Copies d'élèves 2009/2010
Page lue 1569 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^