Texte à méditer :  

LE SITE DE LETTRES DU CIV

 

    c


A savoir...

Fermer EAF 2017

Fermer Ecrire pour la planète

Fermer FLE

Fermer FLS

Fermer Lectures conseillées

Fermer Les parcours d'oeuvres intégrales

Fermer Petite bibliothèque personnelle (hors grands classiques)

Fermer Remerciements

Fermer Ressources numériques

Productions d'élèves

Fermer Aventures fabuleuses de la Méditerranée

Fermer Chevaliers dans la bataille

Fermer Chevaliers et dragons

Fermer Contes de la rue Mistral

Fermer Contes à dormir debout

Fermer Copies d'élèves (2005/2006)

Fermer Copies d'élèves (2006/2007)

Fermer Copies d'élèves (2007/2008)

Fermer Copies d'élèves 2008/2009

Fermer Copies d'élèves 2009/2010

Fermer Copies d'élèves 2010/2011

Fermer Copies d'élèves 2011/2012

Fermer Copies d'élèves 2012/2013

Fermer Copies d'élèves 2013/2014

Fermer Copies d'élèves 2014/2015

Fermer Copies d'élèves 2015/2016

Fermer Copies d'élèves 2016/2017

Fermer Histoires d'Ulysse

Fermer Incipit (classe de 3ème)

Fermer Préparation (2006/2007)

Fermer Préparations (2007/2008)

Fermer Préparations 2008/2009

Fermer Préparations 2009/2010.

Fermer Préparations 2010/2011

Fermer Préparations 2011/2012

Fermer Préparations 2012/2013

Webmaster - Infos
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 2 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Retour

retour.gif

Copies d'élèves 2015/2016 - 1ère FLS : dissertation (la question de l'Homme)

Dissertation en date du 04.12.2015.

Sujet : Lorsqu'on aborde des notions abstraites ou morales, quelles stratégies vous semblent les plus efficaces pour emporter l'adhésion du lecteur ?

Vous répondrez à cette question en un développement composé, en prenant appui sur les textes que vous avez étudiés en classe et sur vos lectures personnelles.

 

 

 1ère étape : phrase d'appel, amorce.

2ème étape : repérage de la problématique.

3ème étape : reformulation de cette problématique.

4ème étape : annonce du plan, c'est-à-dire des thèses.

 Développement :

  • connecteur logique

  • amorce de these

  • exemples

  • formulation d'argument

  • rappel de la thèse en cours

  • transition

 Conclusion :

 1ère étape : rappel des thèses du devoir.

2nde étape : ouverture.   

 

Devoir de Tatiana D. : 

 

A travers les siècles, les écrivains cherchent à convaincre le lecteur et à exprimer leurs idées malgré la censure ou d’autres obstacles. Une question qui se pose alors : «Quelles stratégies sont les plus efficaces pour emporter l’adhésion du lecteur?» Autrement dit, comment l’écrivain doit-il exprimer ses opinions pour que le lecteur soit en accord avec elles ? Tout d’abord, il est possible de s’exprimer de manière explicite. En second lieu, l’auteur peut écrire de manière implicite, en utilisant des nombreuses figures de style et en invitant le lecteur à réfléchir.


 


 

Dans un premier temps, il est possible d’écrire de manière explicite et directe, en n’ayant pas peur de la censure et en ne cachant rien derrière les mots. Souvent cette façon d’écriture permet au lecteur de mieux repérer les idées et les comprendre plus facilement. Par exemple, Jean de La Fontaine dans «Le Héron» et «La fille» (in Fables) met la morale explicite à la fin de chaque fable ce qui permet au lecteur de mieux retenir la leçon abstraite et imagée sous une forme simple, concrète et ouverte. Dans «Le Héron», l’oiseau préfère se nourrir des meilleurs poissons et à la fin il est heureux de manger un limaçon, petit poisson. De même, la fable «La fille» raconte l' histoire d’une jeune fille qui attend le meilleur mari et choisit enfin le malotru n’ayant aucun autre choix. De plus, «La fille» met en scène des personnages humains ce qui facilite encore la compréhension de la thèse de l’auteur présentée dans les deux fables : il ne faut pas faire preuve de mépris. On voit bien que la manière explicite sert bien à la conviction du lecteur et au fait d’emporter son adhésion.
            En outre, en s’exprimant de façon libre, l’auteur attire l’attention des lecteurs par sa sincérité et son courage. Par exemple, l’écrivain russe Tchaadaïev écrit Les lettres philosophiques où il dénonce la Russie, son développement historique et ses mœurs malgré la censure austère du XIXᵉᵐᵉ siècle. En faisant cela, il convainct beaucoup de gens avec ses pensées libres et ses idées courageuses, attire leur accord et les fait agir. Donc, encore une fois la manière explicite de rédiger aide l’écrivain à obtenir l’adhésion des lecteurs.


 

 


 

Néanmoins, il n’est pas toujours facile d’écrire de manière explicite car pendant les centaines d’années il existait une censure qui mettait en danger la possibilité de publier les œuvres ou même la vie de l’auteur. Ainsi, certains écrivains préfèrent une argumentation implicite. L’exemple de Tchaadaïev le montre bien : après la publication des Lettres philosophiques il était obligé de s’annoncer comme un fou et arrêter d’écrire pour plusieurs années sous la peur d’arrestation. De plus, certains thèmes évoqués de façon directe peuvent dégoûter ou rebuter (= choquer et éloigner) le lecteur. Par exemple, les thèmes de la mort, inévitable et inquiétante, ou la guerre avec ses horreurs, ou encore la religion et la politique sont des sujets sensibles. C’est la raison pour laquelle les auteurs s’expriment souvent de manière implicite. Ainsi, l’écrivain peut persuader le lecteur : Victor Hugo écrit Le dernier jour d’un condamné où il décrit les émotions et les pensées d’un homme condamné à la guillotine lors son dernier jour. Le lecteur éprouve les mêmes sentiments d’horreur et d’attente angoissée vécus par le personnage principal et comprend lui-même qu’il est nécessaire d’abolir cette atrocité ; il adhère finalement à une thèse soutenue par l’auteur.

De même, le lecteur réfléchit peut être séduit par la beauté littéraire que permet l'argumentation implicite. En lisant «Le vieillard et les trois jeunes hommes» (in Fables) de Jean de La Fontaine dont la morale est implicite, le lecteur est persuadé et séduit par la richesse de cette œuvre, avec des périphrases comme«La main des Parques blêmes» signifiant la mort ou «des clartés de la voûte azurée» signifiant le ciel. Ainsi, il fait plus attention aux détails et il est capable donc d’extraire une morale et adhérer à elle. On remarque alors l’utilité de s’exprimer de manière implicite et la beauté de cette écriture, due à l’utilisation d'un style admirable.

          Par ailleurs, il est possible d’emporter l’adhésion du lecteur en frappant son intelligence, en utilisant l’ironie et l’antiphrase. Par exemple, dans le chapitre III de Candide, Voltaire utilise le registre ironique pour dénoncer l’atrocité de la guerre et les puissants de l’époque. Le lecteur doit comprendre la véritable idée de l’auteur et, en utilisant sa propre intelligence, peut adhérer à une thèse de l’auteur. De même, Montesquieu dans «L’esclavage des nègres» (in De l’esprit des lois) vise les lecteurs éclairés : il dit une chose qui, en réalité, signifie le contraire. Il utilise à merveille le paradoxe et l’antiphrase en critiquant les princes d’Europe et le monde chrétien. Tout cela attire les lecteurs cultivés, intelligents et aboutit à leur adhésion ce qui montre l’efficacité de s’exprimer de manière implicite.

 

 

En conclusion, on peut dire que chaque stratégie, soit la manière explicite soit la manière implicite de rédaction, est efficace, et il est impossible de définir la meilleure car l’auteur la choisit selon ses vœux et ses possibilités. Grâce à l’ensemble des stratégies possibles pour emporter l’adhésion du lecteur, la littérature se diversifie et comporte des genres nombreux et divers.

 

Tatiana D., Russie, décembre 2015.

russie.jpg

 

Devoir d' Alexander P. : 

 

          Il y a longtemps que les écrivains essayent de faire en sorte que les lecteurs soient d'accord avec les thèses qu'ils soutiennent. Cela concerne les auteurs de l'antiquité comme Ésope et Phèdre mais aussi les écrivains plus modernes qui s'inspiraient d'eux (La Fontaine, Montaigne, etc). Ce sujet propose la problématique suivante: lorsqu'on aborde des notions abstraites ou morales, quelles stratégies vous semblent les plus efficaces pour emporter l'adhésion du lecteur? Autrement dit, quelles sont les manières et les méthodes dont les résultats permettent aux écrivains de faire croire au lecteur que leurs thèses sont justes? On parlera, d'abord, de l'utilisation de faits et de la raison qui est une stratégie efficace pour prouver que la notion est vraie, et, ensuite, on va étudier la manière de persuader le lecteur en utilisant les émotions, qui est une manière efficace aussi.
   


            Premièrement, il existe la stratégie de convaincre le lecteur pour qu'il soit d'accord avec les thèses de l'auteur. Tout d'abord, certains écrivains utilisent l'argumentation implicite cachée pour convaincre le lecteur intelligent. Ce procédé littéraire existe par exemple grâce à l'antiphrase faisant appel à ce qui est rationnel. Les auteurs, comme Voltaire, trouvent les faits qui font des fausses notes dans l'harmonie qui ne peuvent être perçues que par des lecteurs intelligents. Par exemple, Voltaire dans son conte philosophique Candide utilise les mots comme "cervelles", "des tas de morts" qui détruisent l'expression que la guerre est bonne et jolie. Montesquieu dans L'esclavage des nègres montre, en utilisant l'ironie, qui fait aussi un raisonnement intelligent, la moquerie qui est visible que pour des gens éclairés que l'esclavage est très mauvais. Tout ses méthodes aident à convaincre le lecteur.
                   Ensuite, il y a des écrivains qui utilisent la conception de récits avec une morale. Ce sont les écrivains fabulistes, comme Jean de La Fontaine. Dans ses certains fables il cherche des raisons et des faits qui peuvent convaincre le lecteur. Par exemple, dans "Les animaux malades de la peste" l'auteur utilise les mots qui montrent l'injustice du roi: le lion qui est une représentation du roi dit les phrases, comme "manger le berger", c'est-à-dire qu'il fait, parfois, des choses injustes qui sont distinguées par le lecteur intelligent dans la langue de haut niveau de lion. C'est donc un message caché que l'auteur a laissé pour les gens éclairés. À la fin de cette fable on a la morale qui explique la même chose qu'on pourrait distinguer (l'injustice du côté du roi et des courtisants). Donc, on peut dire que cet principe aide aussi à convaincre le lecteur.

 

                    Par ailleurs, bien que les raisons et les faits sont utiles, il existe aussi une méthode efficace de persuader le lecteur. D'abord, parfois, les écrivains utilisent la compassion pour mieux prouver sa thèse. Comme, par exemple, Jean de la Fontaine dans certains de ses Fables essaye à  faire la même chose. Dans "Les deux coqs" l'auteur montre l'aire ridicule du vaincu pour que le lecteur ait le pitié de lui. C'est un manière très utile pour persuader le lecteur.
                     De plus, il y a des auteurs qui cherchent à persuader le lecteur avec les figures de style. Cela sert à rendre le récit plus beau pour provoquer des émotions chez lecteur.  Par exemple dans Candide Voltaire utilise les gradations et les gradations et les énumérations: "Rien n'était si beau, si leste, si brillant que les deux armées". La Fontaine dans "Le Vieillard et trois jeunes hommes" a utilisé beaucoup des figures de style dans le récit de vieillard. Tout cela provoque des émotions chez lecteur. Donc, on peut dire que les figures de style et des belles phrases aident aussi à persuader le lecteur.


                    Les stratégies de convaincre et persuader le lecteur sont, tout les deux, les manières les plus efficaces pour importer son adhésion. Ils peuvent être utilisés pas que par les écrivains, mais aussi par des politiciens, des journalistes, etc. Ce sont les deux stratégies principales et efficaces existantes au cours de siècles dans plusieurs domaines différents.

Alexander P., Russie, janvier 2016.

 

russie.jpg


Date de création : 14/01/2016 @ 13:32
Dernière modification : 23/01/2016 @ 17:10
Catégorie : Copies d'élèves 2015/2016
Page lue 854 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^