Texte à méditer :  

LE SITE DE LETTRES DU CIV

 

    c


A savoir...

Fermer EAF 2018

Fermer Ecrire pour la planète

Fermer FLE

Fermer FLS

Fermer Lectures conseillées

Fermer Les parcours d'œuvres intégrales

Fermer Petite bibliothèque personnelle (hors grands classiques)

Fermer Remerciements

Fermer Ressources numériques

Productions d'élèves

Fermer Aventures fabuleuses de la Méditerranée

Fermer Chevaliers dans la bataille

Fermer Chevaliers et dragons

Fermer Contes de la rue Mistral

Fermer Contes à dormir debout

Fermer Copies d'élèves (2005/2006)

Fermer Copies d'élèves (2006/2007)

Fermer Copies d'élèves (2007/2008)

Fermer Copies d'élèves 2008/2009

Fermer Copies d'élèves 2009/2010

Fermer Copies d'élèves 2010/2011

Fermer Copies d'élèves 2011/2012

Fermer Copies d'élèves 2012/2013

Fermer Copies d'élèves 2013/2014

Fermer Copies d'élèves 2014/2015

Fermer Copies d'élèves 2015/2016

Fermer Copies d'élèves 2016/2017

Fermer Copies d'élèves 2017/2018

Fermer Copies d'élèves 2018/2019

Fermer Histoires d'Ulysse

Fermer Incipit (classe de 3ème)

Fermer Préparation (2006/2007)

Fermer Préparations (2007/2008)

Fermer Préparations 2008/2009

Fermer Préparations 2009/2010.

Fermer Préparations 2010/2011

Fermer Préparations 2011/2012

Fermer Préparations 2012/2013

Webmaster - Infos
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 2 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Retour

retour.gif

Copies d'élèves 2018/2019 - Introductions en conlusions rédigées 1ère FLS

1ère FLS

 

Séquence n°1 : L’humanisme à travers les âges.

 

Objet d’étude : La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation du XVIème siècle à nos jours.

 

Groupement de textes n°1.

 

Problématique : Comment dire la condition de l’Homme ?

 

Lecture analytique n°2 : MONTESQUIEU, L’esclavage des nègres (De l’esprit des lois, XV, 5 ; 1748.)

Si j’avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais :

Les peuples d ’ Europe ayant exterminé ceux de l ’ Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l ’ Afrique, pour s’en servir à défricher tant de terres.

Le sucre serait trop cher, si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.

Ceux dont il s’agit sont noirs depuis les pieds jusqu’ à la tête : et ils ont le nez si écrasé qu’il est presque impossible de les plaindre.

On ne peut se mettre dans l’esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout bonne, dans un corps tout noir.

Il est si naturel de penser que c’est la couleur qui constitue l’essence de l’humanité, que les peuples d ’ Asie, qui font les eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu’ils ont avec nous d’une façon plus marquée.

On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui, chez les Egyptiens, les meilleurs philosophes du monde, étaient d’une si grande conséquence, qu’ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.

Une preuve que les nègres n’ont pas le sens commun, c’est qu’ils font plus de cas d’un collier de verre que de l’or, qui, chez les nations policées, est d’une si grande conséquence.

Il est impossible que nous supposions que ces gens là soient des hommes ; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens.

De petits esprits exagèrent trop l ’injustice que l’on fait aux Africains. Car, si elle était telle qu’ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des Princes d ’ Europe, qui font entre eux tant de conventions, d’en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié ?

 

Montesquieu, De l’esprit des lois, XV, 5, 1748.

Rédaction de l’introduction et de la conclusion de la lecture analytique portant sur le texte ci-dessus.

 

Devoir d’Evdokia G. :

 

Introduction

 

      L’histoire du XVIIIème siècle a été commémorée par de grands changements dans tous les aspects de la vie humaine. Le « siècle des Lumière » a été marqué par l’essor culturel, le progrès économique et scientifique ainsi que par l’épanouissement de l’esprit humain qui devait combattre l’obscurantisme et promouvoir la raison. Par ailleurs, les philosophes du mouvement tels que Montesquieu étudient les régimes politiques, les types de société, ils s'intéressent à de nombreux thèmes comme la religion et le droit. Dans son L’esprit des lois, Montesquieu, écrivain et philosophe de l’époque, développe les principaux thèmes de la philosophie des Lumières. Dans l’article “L’esclavage des nègres”, Montesquieu montre comment celle-ci est l'inverse de tout ce que valorise la philosophie des Lumières. Il fait la satire des esclavagistes au esprit rigide encombré de préjugés et dénonce la cruauté de leurs actions. Dans un premier temps, Montesquieu, grâce au registre ironique, fait semblant de soutenir une thèse favorable à l’esclavage, alors qu’en réalité, il va le dénoncer de façon très énergique virulente. Puis, il emploie volontairement des arguments irrecevables afin que la thèse favorable aux esclavagistes soit disqualifiée. Et enfin, Montesquieu remet en cause tout le système de valeur de la société européenne en française du XVIIIème siècle, en dénonçant le système politique et religieux.

 

 

Conclusion

 

      A travers son article «L'esclavage des nègres», Montesquieu reproche aux esclavagistes de chercher à se donner bonne conscience et à se décharger de leur responsabilité en cherchant des exemples dans d'autres peuples et en transformant les préceptes religieux pour justifier leurs actes. Montesquieu, comme d'autres philosophes des Lumières tels que Rousseau et Diderot, croit à la nécessité des réformes et souhaite pour la France une monarchie constitutionnelle à l'anglaise. On sent la révolution qui arrive.

 

Evdokia G. (Russie), 1ère FLS, octobre 2018.

 

russie.jpg

 

***

 

Devoir de Polina V. :

 

Introduction

         Le XVIIIème siècle a été marqué par des changements importants dans les aspects politiques et sociaux de la société. Cela a été influencé par le mouvement philosophique des Lumières, fondé sur la raison, le savoir, la liberté et l'égalité. Ce mouvement intellectuel énonce l'usage de la «raison éclairée», fondée sur la connaissance rationnelle.   Montesquieu, qui appartient à ce mouvement, critique certains aspects de la société française du XVIIIème siècle, comme l’esclavage. Il crée donc l’œuvre de sa vie, De l’esprit des lois en 1748, laquelle est constituée de trente et un chapitres (livres) ou l’auteur étudie les régimes politiques différents, le droit et les types de la société.  Dans l’extrait L'esclavage des nègres Montesquieu en, utilisant l’antiphrase, fait semblant de soutenir l’esclavage, mais en réalité il le dénonce, d’abord grâce à l’ironie, puis à l’emploi d’ arguments volontairement irrecevables, ce qui constitue déjà un texte pré-révolutionnaire, anti-esclavagiste.

 

Conclusion

        En conclusion, on peut constater, que l’ironie, utilisée a merveille par Montesquieu, permet un texte qui semble être en faveur de l’esclavage, alors qu’un effet, elle ‘’cache’’ le véritable but de l’auteur – de donner des arguments volontairement irrecevables et de construire un texte pré-révolutionnaire. Les idées de Montesquieu, Voltaire, Diderot et d’autres des philosophes annoncent déjà les principes de la Révolution française, qui aura lieu quelque dizaine d’années plus tard et qui se guidera par la philosophie d’auteurs ‘’éclairés’’ – des Lumières.


 

Polina V. (Russie), 1ère FLS, octobre 2018.

 

russie.jpg

 

***

 

Devoir de Lolita B. :

 

Introduction :

 

          Le XVIIIème siècle, le siècle des Lumières et un siècle révolutionnaire dans l’histoire de la France, de la société et en ce qui concerne la puissance politique, où apparaît le mouvement littéraire principal, la Philosophie des Lumières. C’est un mouvement littéraire, culturel, philosophique et intellectuel, combattant l’irrationnel, l’arbitraire, l’obscurantisme et la superstition des siècles passés. Les principaux acteurs de ce mouvement, sont les philosophes des Lumières , tels que Montesquieu, un penseur politique, un précurseur de la sociologie et écrivain français. De l’esprit des lois est une des grands œuvres de Montesquieu, où il critique l’esclavage et développe son idée principale, la séparation des pouvoirs. Dans l’extrait, « L’esclavage des nègres », Montesquieu nous explique implicitement qu’il est contre l’esclavage et quels parties de la société il dénonce. Dans un premier temps, Montesquieu nous montre comment il utilise l’ironie et pourquoi. Dans un second temps, Montesquieu place volontairement des arguments irrecevables par rapport à la société. Enfin, c’est un texte qui devient pré-révolutionnaire.

 

Conclusion :

 

         Dans l’extrait «L’esclavage des nègres », Montesquieu réussit à nous faire comprendre qu’il est contre l’esclavage grâce à l’ironie, grâce à des arguments irrecevables placés volontairement et enfin, grâce à ce texte qui annonce la révolution. En effet, des philosophes des Lumières tels que Diderot et D’Alembert, qui ne sont pas antireligieux mais anticléricaux, comme ils le montrent dans leur plus grande œuvre, L’Encyclopédie ou encore Beaumarchais dont l’idée est la liberté d’opinion, dans tous les cas, ces philosophes sont les plus grands annonciateurs de la révolution française et de la déclaration d’indépendance des États-Unis.

 

 

Lolita B. (Ingouchie), 1ère FLS, octobre 2018.

 

ingouchie.jpg

 

***

 

Devoir de D.S. :

 

Introduction:

 

            Le XVIIIème siècle est le siècle des Lumières. Les Lumières sont un mouvement littéraire et philosophique européen. Ce mouvement refuse toute vérité imposée par l'autorité religieuse et politique, il développe l’exercice de la raison critique, refuse les connaissances, défend les valeurs de liberté et d’égalité, le combat contre l’intolérance et les préjugé.  Montesquieu (1689-1755), grand savant et philosophe du siècle des Lumières, magistrat et écrivain français publie De l'Esprit des Lois, en 1748, un ouvrage d'analyse qui est constitué de trente et un livres. L’auteur dans cet ouvrage étudie les régimes politiques, les types de société, il s'intéresse à de nombreux thèmes comme la religion et le droit. Montesquieu se trouve du cote de ceux qui s’opposent a l’esclavage, c est ce qu’il exprime dans l’extrait «L’esclavage des nègres». Ce texte est très ironique. Dans le premier temps, Montesquieu fait sa dénonciation en utilisant l’ironie, puis il ajoute à cela des arguments volontairement irrecevables et enfin il consiste qu’il s’agit un texte pré-révolutionnaire.

 

 

 

Conclusion:

 

            A travers son œuvre «L’esclavage des nègres», Montesquieu arrive à dénoncer l’esclavagisme de façon ironique, grâce à des arguments irrecevables et démontre aussi, que c’est un texte pré-revolutionnaire. Montesquieu, comme d’autres philosophes des Lumières tels que Marivaux et Rousseau, font appel à la tolérance, à la lutte contre les superstitions et les préjugés, et inspire tout le mouvement de pensée du XVIIIème siècle. Ils marquent constamment le mépris pour le despotisme et dénoncent avec vigueur tous les abus.

 

 

D.S. (Lituanie ; Russie), 1ère FLS, octobre 2018.

 

lituanie.jpg

russie.jpg

 

 

 

 

 

***

 

Devoir de Valentina P. :

 

Introduction

          Le XVIIIème siècle fut une période caractérisée par des changements politiques et sociaux et a créé le courant des Lumières. Ce mouvement littéraire et philosophique est fondé sur la croyance dans l'égalité et dans la pensée des Hommes. Montesquieu, auteur et philosophe de ce mouvement, croyait tellement en ces valeurs qu'il a décidé de dénoncer la religion et la monarchie européenne à travers l'oeuvre De l'Esprit des Lois. Dans le texte « L'esclavage des nègres », Montesquieu utilise l'esclavagisme des Africains pour exprimer, en réalité, l'indécence des puissances européennes. L'auteur, en fait, se sert de l'écriture ironique et des arguments scandaleux pour soutenir une thèse fausse qui, en réalité, est le contraire de la thèse réelle. De cette façon, il attaque, indirectement, les rois et l'Eglise de l'époque.

Conclusion

        A travers son texte « L'esclavage des nègres », Montesquieu réussit à dénoncer les politiciens et l'Eglise du XVIIIème siècle en montrant qu'il sont prêts à ne pas considérer les Africains comme des e^tres humains, seulement pour leur diversité esthétique et culturelle. Montesquieu n'est pas le seul à utiliser l'ironie pour dénoncer le système social européen ; en fait l'auteur et philosophe Voltaire critique la guerre en soulignant son caractère destructeur pour la société. Par ailleurs tous les deux annoncent la venue de la révolution française en rendant leurs textes ''pré-révolutionnaires''.

 

 

Valentina P. (Italie), 1ère FLS, octobre 2018.

 

drapeau ita.jpg

 

 
Devoir de Diana P. :
 

Introduction

 

            Le XVIIIème siècle français appelé siècle des Lumières est connu pour son engagement politique et social. Les philosophes des Lumières voulaient ''éclairer'' les peuples en luttant contre l'ignorance, les inégalités sociales, les préjugés et en prônant la relativité universelle, l'esprit critique et les bienfaits des progrès scientifiques. Montesquieu s'inscrit dans ce mouvement littéraire et s'illustre par sa critique de la société française. Ses études de droit lui ouvrent la voie de son grand dessein: élaborer un ouvrage sur la nature des lois et leurs rapports entre elles. ''L'esclavage des nègres'' est tiré de L'Esprit des Lois. Montesquieu y dénonce les thèses absurdes de l'esclavagisme. Comment dénonce-t-il cette condition humaine? Il aborde son analyse de l'ironie sans négliger de dénoncer l'esclavage en recourant à l'absurde dans sa ''soi-disant” défense des théories esclavagistes. A travers ses propos ironiques et absurdes se dessine l'aspect pré-révolutionnaire de son texte.

 

Conclusion

 

             Montesquieu pour combattre l'esclavage recourt donc au procédé de l'ironie, préférant cette méthode indirecte à un plaidoyer émouvant. Il fait semblant de défendre les thèses esclavagistes en les soutenant par des arguments ridiculement absurdes. Il ne réussit pas toutefois à contenir son indignation qui éclate à la fin de texte. Cette indignation nous prouve son engagement intellectuel en faveur d'importants changements dans la société. C'est grâce à l'engagement des philosophes que l'esclavage sera aboli en 1794. Rétabli en 1802 par Napoléon Bonaparte, il sera définitivement aboli en 1848. Toutefois, ce texte de Montesquieu nous interpelle toujours. Il nous permet de rester vigilants face à l'esclavage moderne que nous devons combattre, car même les gens égaux peuvent être traités avec une violence terrible.

 
Diana P. (Pologne), 1ère FLS, novembre 2018.

pologne.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Devoir de Mikhaylo P. :
 

Introduction :

        Le XVIIIème siècle était le temps où il y avait le plus d'instabilité sociale et politique. Les inégalités entre les gens ont abouti à la Révolution française qui a finit par la décapitation de Louis XIV. Le mouvement littéraire à cette époque était la philosophie des Lumières. Cette idéologie critique l'intolérance,  le despotisme et tout ce qui est irrationnel. Charles - Louis MONTESQUIEU est un écrivain et philosophe français qui a vécu à cette époque. Il a écrit un œuvre qui s'intitule "L'esclavage des nègres" en 1748. Dans le chapitre qu'on a étudié l'auteur montre la problématique de la condition de l'Homme où la pratique de l'esclavage est un véritable crime. Dans ce chapitre l'auteur utilise dans en premier temps l'ironie pour décrire l'esclavage et deuxièmement l(auteur fait une liste d’ arguments irrecevables pour le dénoncer.

 

Conclusion :

       Nous avons vu que MONTESQUIEU utilise l'ironie pour décrire l'esclavage et aussi qu'il dénonce les fausses logiques de l'esclavage. MONTESQUIEU à parler de l'esclavage comme LA ROCHEFOUCAULD ou encore JEAN JACQUES ROUSSEAU. Ils se sont battus contre les inégalités de leur temps, et cela annonce déjà la Révolution française.

 
 Mikhaylo P. (Ukraine), 1ère FLS, novembre 2018.
 
ukraine.jpg

 


Date de création : 28/10/2018 @ 17:17
Dernière modification : 22/11/2018 @ 14:21
Catégorie : Copies d'élèves 2018/2019
Page lue 275 fois


^ Haut ^