Texte à méditer :  

LE SITE DE LETTRES DU CIV

 

    c


Enseignement à distance

Fermer 1ère spécialité CAV

Fermer Cours de 1ère FLS

Fermer Cours de français 2nde 1

Fermer Cours de français 2nde 12

Fermer Lectures conseillées

Fermer Petite bibliothèque personnelle (hors grands classiques)

Fermer Ressources numériques

Productions d'élèves

Fermer Aventures fabuleuses de la Méditerranée

Fermer Chevaliers dans la bataille

Fermer Chevaliers et dragons

Fermer Contes de la rue Mistral

Fermer Contes à dormir debout

Fermer Copies d'élèves (2005/2006)

Fermer Copies d'élèves (2006/2007)

Fermer Copies d'élèves (2007/2008)

Fermer Copies d'élèves 2008/2009

Fermer Copies d'élèves 2009/2010

Fermer Copies d'élèves 2010/2011

Fermer Copies d'élèves 2011/2012

Fermer Copies d'élèves 2012/2013

Fermer Copies d'élèves 2013/2014

Fermer Copies d'élèves 2014/2015

Fermer Copies d'élèves 2015/2016

Fermer Copies d'élèves 2016/2017

Fermer Copies d'élèves 2017/2018

Fermer Copies d'élèves 2018/2019

Fermer Copies d'élèves 2019/2020

Fermer Histoires d'Ulysse

Fermer Préparation (2006/2007)

Fermer Préparations (2007/2008)

Fermer Préparations 2008/2009

Fermer Préparations 2009/2010.

Fermer Préparations 2010/2011

Fermer Préparations 2011/2012

Fermer Préparations 2012/2013

Webmaster - Infos
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 2 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Retour

retour.gif

Cours de 1ère FLS - Cours du mardi 17 mars

 

Cours du mardi 17 mars 2020

 

 

1ère FLS

Séquence n°5 

 

Œuvre intégrale n°3 : Phèdre (1687) de RACINE

 

Problématique : de quelle manière Phèdre incarne-t-elle le déchirement tragique ?

 

 

Explication de texte n° 14 : Acte V, scène 7 (extrait).

 

Introduction :

·         Présentation rapide du XVIIème siècle et du Classicisme.

·         Présentation rapide de RACINE et de Phèdre.

·         Présentation de l’extrait : dans sa tragédie Phèdre, créée en 1677 et dont la 1ère représentation a lieu en 1687, Racine s'inspire des auteurs antiques Euripide et Sénèque pour montrer les ravages de la passion amoureuse. Phèdre, épouse de Thésée est tombée amoureuse de son beau-fils Hippolyte. La scène 7 de l'acte V constitue le dénouement de la pièce. Phèdre, après s'être empoisonnée, avoue à son mari Thésée que c'est elle qui vouait une passion incestueuse à son beau-fils Hippolyte., mort maudit par son père, et non l'inverse comme avait pu le faire croire Œnone.

·         Lecture expressive du texte.

·         Projet de lecture : nous montrerons quels sont les enjeux de cet ultime aveu de Phèdre avant sa mort.

 

 

Lexique :

·         « vouait une passion » : était totalement amoureuse ;

·         « maudit par son père » : détesté par son père, qui lui jette une malédiction en demandant à Neptune de le tuer ;

·         « ultime » : dernier.

 

 
***
 
 
Vers 1 : « Les moments me sont chers ; écoutez-moi, Thésée : »
 

Ici Phèdre interrompt Thésée, elle lui coupe la parole car l'aveu est urgent : elle a ingéré un poison mortel.

* usage de l'impératif "écoutez-moi" + Apostrophe.

* Dans la mythologie grecque Phèdre se suicide avant que Thésée ne découvre la vérité. Ici, Phèdre prend la parole et avoue son crime. Elle est donc à la fois coupable et victime tragique.


Lexique : 
·         « chers » : sens de rare, ici : Thésée va mourir, elle n’a plus que quelques moments, qui lui sont donc chers ;
·         « ingéré » : avalé ;
·         « apostrophe » : adresse à quelqu’un, quand on appelle quelqu’un pour lui dire quelque chose.
 
Vers 2 et 3 :
"C’est moi qui sur ce fils, chaste et respectueux, 
Osai jeter un œil profane, incestueux. "

Un aveu direct

Le vers 2 marque l'opposition entre elle (la coupable) et Hippolyte (l'innocent) : le présentatif "c'est moi" s'oppose fortement à la périphrase "ce fils chaste et respectueux", et surtout aux 2 adjectifs mélioratifs et hyperboliques « chastes » et « respectueux ».

Et ces 2 adjectifs appréciatifs s'opposent aux 2 adjectifs dévalorisants du vers 3 "profane, incestueux". La rime riche (« respectueux »/ « incestueux ») renforce l'opposition de sens.

Le verbe "osai" en début de vers insiste sur la culpabilité de Phèdre.

 
Lexique : 
 
·         « chaste » : ici, respectueux de l’honneur ;
·         « osai » : verbe oser à l’infinitif = to dare en anglais ;
·         « profane » : le contraire de « sacré ».

Date de création : 17/03/2020 @ 17:04
Dernière modification : 17/03/2020 @ 17:05
Catégorie : Cours de 1ère FLS
Page lue 22 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^