Texte à méditer :  

LE SITE DE LETTRES DU CIV

 

    c


Enseignement à distance

Fermer 1ère spécialité CAV

Fermer Cours de 1ère FLS

Fermer Cours de français 2nde 1

Fermer Cours de français 2nde 12

Fermer Lectures conseillées

Fermer Petite bibliothèque personnelle (hors grands classiques)

Fermer Ressources numériques

Productions d'élèves

Fermer Aventures fabuleuses de la Méditerranée

Fermer Chevaliers dans la bataille

Fermer Chevaliers et dragons

Fermer Contes de la rue Mistral

Fermer Contes à dormir debout

Fermer Copies d'élèves (2005/2006)

Fermer Copies d'élèves (2006/2007)

Fermer Copies d'élèves (2007/2008)

Fermer Copies d'élèves 2008/2009

Fermer Copies d'élèves 2009/2010

Fermer Copies d'élèves 2010/2011

Fermer Copies d'élèves 2011/2012

Fermer Copies d'élèves 2012/2013

Fermer Copies d'élèves 2013/2014

Fermer Copies d'élèves 2014/2015

Fermer Copies d'élèves 2015/2016

Fermer Copies d'élèves 2016/2017

Fermer Copies d'élèves 2017/2018

Fermer Copies d'élèves 2018/2019

Fermer Copies d'élèves 2019/2020

Fermer Histoires d'Ulysse

Fermer Préparation (2006/2007)

Fermer Préparations (2007/2008)

Fermer Préparations 2008/2009

Fermer Préparations 2009/2010.

Fermer Préparations 2010/2011

Fermer Préparations 2011/2012

Fermer Préparations 2012/2013

Webmaster - Infos
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 2 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Retour

retour.gif

Cours de 1ère FLS - Cours du mercredi 18 mars, 15h.

 

 

Cours du mercredi 18 mars 2020

 

Cours de 15h

 

 

 

 

1ère FLS

Séquence n°5 

 

Œuvre intégrale n°3 : Phèdre (1687) de RACINE

 

Problématique : de quelle manière Phèdre incarne-t-elle le déchirement tragique ?

 

 

Explication de texte n° 14 : Acte V, scène 7 (extrait) SUITE.

 

 

Vers 4 à 11 :

 

Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste :
La détestable Œnone a conduit tout le reste.
Elle a craint qu’Hippolyte, instruit de ma fureur,
Ne découvrît un feu qui lui faisait horreur :
La perfide, abusant de ma faiblesse extrême,
S’est hâtée à vos yeux de l’accuser lui-même.
Elle s’en est punie, et fuyant mon courroux,
A cherché dans les flots un supplice trop doux.

 

Un aveu ambigu : Phèdre s'accuse, mais se pose également en victime et cherche des circonstances atténuantes(1).

* 1ère circonstance atténuante "le ciel" : par cette métonymie, Phèdre rappelle la fatalité tragique dont elle est la victime. La métaphore du feu désigne (2) l'amour comme un poison mortel ayant envahi le corps de Phèdre : "flamme funeste (3)" "dans mon sein (4)"

 

* 2ème circonstance atténuante : Œnone désignée par des termes péjoratifs : "la détestable Œnone" (v. 5) / la perfide (5) (v. 8).

- Phèdre fait la lumière sur le rôle actif joué par Œnone : « s'est hâtée (6) » v. 9 // "abusant"(7) (v. 8 )// "a conduit tout le reste" (v. 5) = l'indéfini "tout" a l'air de dire que Phèdre elle-même n'est coupable de rien.

Œnone active // Phèdre passive

- Phèdre n'est jamais sujet des actions. Le mot "fureur" (v. 6) pour désigner l'amour de Phèdre la déresponsabilise (8) aussi. Le mot "furor" en latin, désigne une passion si forte qu'on ne peut pas lutter contre. On est comme hors de soi. Phèdre utilise aussi une hyperbole "ma faiblesse extrême".

 

* Œnone est d'ailleurs châtiée (9) pour son crime. Nous trouvons le champ lexical de la justice : "punie", "supplice", accentué par l'oxymore "supplice trop doux".

 

A noter : ce passage est marqué par la récurrence (10) de sonorités sifflantes ([f] surtout) car Phèdre a pris du poison et elle n'a plus qu'un souffle de vie.

Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste :
La détestable Œnone a conduit tout le reste.
Elle a craint qu’Hippolyte, instruit de ma fureur,
Ne découvrît un feu qui lui faisait horreur :
La perfide, abusant de ma faiblesse extrême,
S’est hâtée à vos yeux de l’accuser lui-même.
Elle s’en est punie, et fuyant mon courroux (11),
A cherché dans les flots (12) un supplice trop doux.

 

Lexique :

 

1.      Circonstances atténuantes : ce sont des éléments qui rendent un faute moins grave (exemple : une mère qui vole de la nourriture, mais qui est très pauvre et dont les enfants ont faim).

2.      Désigne : montre.

3.      Funeste : qui apporte le malheur.

4.      Dans mon sein : à l’intérieur de moi.

5.      Perfide : qui cache la volonté de faire du mal derrière une apparence aimable, gentille.

6.      S’est hâtée : s’est dépêchée, a fait vite.

7.      Abusant = verbe abuser = tromper quelqu’un, le trahir.

8.      Déresponsabilise : lui enlève sa faute, lui enlève sa responsabilité.

9.      Châtiée : punie.

10.  Récurrence : le retour fréquent, être souvent présent.

11.  Courroux : colère.

12.  Flots : la mer. Œnone s’est suicidée en se jetant à l’eau.


Date de création : 18/03/2020 @ 14:50
Dernière modification : 18/03/2020 @ 14:58
Catégorie : Cours de 1ère FLS
Page lue 19 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^